25 Apr, 2024

Mesures de prévention

La prévention permet d’éviter de nombreux désagréments, non seulement pour nous-mêmes, mais également pour nos voisins. Dans les copropriétés en particulier, les dégâts d’eau constituent un véritable fléau, au point que certaines compagnies refusent maintenant d’assurer les immeubles en copropriété ou ceux qui ont trop de réclamations à leur dossier. Il est parfois préférable de ne pas soumettre de réclamation pour des dégâts mineurs afin de conserver un bon dossier.

Pendant des années nous avons pu bénéficier d’économies importantes en souscrivant une assurance groupe pour tous les syndicats de notre rue. Cependant, en raison des nombreuses réclamations soumises au cours des dernières années, nous avons dû opter pour des assurances individuelles en 2009, ce qui a considérablement augmenté le coût de nos primes.

Afin de maintenir nos coûts d’assurance à un niveau acceptable et se constituer un bon dossier, voici quelques conseils qu’il est important de mettre en pratique :

POUR ÉVITER…

Les dégâts d’eau :

  • Toujours être présent lorsque le lave-vaisselle ou la laveuse à linge est en marche: certains dégâts sont survenus pendant de courtes absences, alors que le lave-vaisselle ou la machine à laver avait été mis en marche avant de partir. De cette façon, si un problème survenait, vous seriez sur place au moment du bris et seriez en mesure de limiter les dégâts.
  • Laveuse à linge : toujours fermer les robinets d’entrée d’eau au-dessus de la laveuse après chaque lavage, car les boyaux qui alimentent la laveuse en eau sont soumis à une pression importante qui écourte leur durée de vie. Plusieurs dégâts d’eau ont été causés par l’éclatement de ces boyaux.
  • Boyau d’évacuation d’eau des laveuses : ces boyaux peuvent aussi se détériorer avec le temps et causer de petites fuites qui ne sont pas nécessairement repérables immédiatement. Il faut donc vérifier ces boyaux régulièrement car ces petites fuites peuvent entraîner de la moisissure qui pourrait plus tard demander des travaux de réparation assez majeurs. Il faut aussi s’assurer que ce boyau soit solidement ancré dans le tuyau de chute dans le mur, car il est déjà arrivé qu’il sorte de son emplacement et cause un important dégât d’eau.
  • Lave-vaisselle : l’installation doit être faite par un entrepreneur spécialisé.
  • Chauffe-eau : La durée de vie normale d’un chauffe-eau est de 10 ans. Il est prudent de vérifier de temps à autre que tout est normal dans la chambre des appareils de service et qu’il n’y a pas de corrosion à la base des chauffe-eau.
  • Tous les robinets d’entrée d’eau : savoir où se trouvent les dispositifs d’arrêt pour le chauffe-eau, la machine à laver, le lave-vaisselle, les éviers, les lavabos, le bain et les toilettes. Vérifier périodiquement que la valve de fermeture de l’entrée d’eau principale de l’immeuble fonctionne correctement.

Les feux de cheminée :

  • Ramonage : doit être fait après avoir brûlé une corde de bois.
  • Ne pas brûler de papier ou autres rebuts dans la cheminée car la chaleur devient trop intense et peut causer des feux de cheminée et des dommages considérables à votre cheminée et à l’immeuble.
  • Pour éviter d’enfumer vos voisins, vérifiez que la trappe d’évacuation de fumée est bien ouverte et ouvrir légèrement une fenêtre avant d’allumer.
  • Faire vérifier périodiquement l’état de votre cheminée : même si vous ne l’avez pas utilisée depuis longtemps, elle peut s’être détériorée avec le temps.

Les bris de fenêtres :

  • Ne pas forcer la poignée car elle peut casser. Il arrive parfois que certaines fenêtres deviennent difficiles à ouvrir. Jusqu’à ce qu’elles soient réparées il est préférable d’enlever la moustiquaire et d’ouvrir en poussant sur le cadre. Pour en améliorer le fonctionnement, il s’agit souvent de tout simplement lubrifier le mécanisme et/ou de poncer le coupe-froid de métal afin d’enlever la peinture accumulée, ou encore, de remplacer le caoutchouc au pourtour du cadre de la fenêtre. Le remplacement d’une poignée cassée peut être coûteux et est aux frais de chaque copropriétaire.

Les mauvaises surprises :

  • Clés d’accès à votre copropriété : Il est important qu’une clé donnant accès à chaque copropriété soit remise à l’administrateur de votre immeuble, de sorte que si un dégât d’eau, un incendie ou un problème quelconque survenait, il soit possible d’entrer. Il s’agit là non seulement d’une mesure de prudence, mais aussi d’une exigence de la déclaration de copropriété (article 101 e). Ces clés devraient être conservées dans un endroit accessible à tous les copropriétaires (par exemple : une boîte à clé verrouillée pour laquelle tous auraient une clé) car il est possible que l’administrateur ne soit pas sur place en cas d’urgence.
  • Sorties de sécheuses : ces conduits doivent être nettoyés périodiquement car la charpie accumulée peut causer une surchauffe et provoquer un incendie. Des conduits obstrués peuvent également allonger le temps de séchage.
  • Gicleurs : doivent être vérifiés périodiquement afin de s’assurer qu’ils fonctionnent correctement. Il faut également s’assurer que le levier de fermeture fonctionne au cas où il y aurait démarrage accidentel.
  • Les balcons sont en porte-à-faux, il faut donc éviter d’y mettre des objets trop lourds et il est important de bien les déneiger l’hiver. Si du bois de foyer est conservé sur le balcon, il faut en garder le moins possible et le ranger le long de la bâtisse, près de la porte patio et non l’empiler près du petit mur dont l’extrémité n’a pas de point d’appui.
À notre réunion de novembre 2015, M Jean Ricard, courtier de la compagnie Jean-Yves Lemay assurances nous a parlé du contexte actuel dans lequel les assureurs évoluent et présenté un certain nombre d’autres mesures de prévention qui peuvent contribuer à réduire nos coûts d’assurance. Voir sa PRESENTATION.

 

 

Scroll To Top